Translate

lundi 22 octobre 2012

Restaurant le 9e chez Eaton




Restaurant le 9e du magasin Eaton
Le nom original du restaurant est L'île-de-France
Source : Héritage Montréal


Le magasin EATON situé rue Sainte-Catherine, Montréal.


Le 9e étage de l’ancien magasin Eaton et son restaurant constituent un exemple majeur et remarquablement intègre d’architecture intérieure Art Déco par leur aménagement et leur décor évocateurs des grands paquebots, leurs œuvres d’art et leur mobilier. Dans la mémoire collective montréalaise, le 9e est un lieu associé à la vie des grands magasins du centre-ville et l’objet d’une légende qui veut qu’il s’agisse d’une réplique de la salle à dîner du paquebot Île-de-France ce que rien n’avère bien qu’il soit vrai que bien des architectes de l’époque s’inspiraient des formes navales, créant ce qu’on appela le style « Paquebot » ou Streamline Modern. Son architecte est le français Jacques Carlu (1890-1976) qui a construit le Palais de Chaillot à Paris et œuvra aux États-Unis ainsi que pour la maison Eaton à Montréal et Toronto.
En 2000, la ministre de la Culture classait comme monument historique, la salle à manger, son foyer promenoir ainsi que le mobilier et les murales et bas-reliefs du restaurant suite à la demande déposée par Héritage Montréal.  La transformation de l’ancien magasin Eaton en centre commercial a entraîné la démolition de la cuisine du restaurant du 9e étage, dont certains des équipements anciens ont été sauvegardés et entreposés en vue d’un éventuel retour. (Héritage Montréal)

Projet de l'architecte pour la salle à manger.

 
Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Héritage Montréal


Salle d'attente - le 9e chez Eaton
Source :  Mtlurb.com


Restaurant 9e chez Eaton
Source : Héritage Montréal


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : journalmetro.com


Restaurant le 9e, carte postale.
Soure : Héritage Montréal


La valeur patrimoniale du restaurant de l'Île-de-France repose sur son intérêt architectural. Cet espace commercial s'inscrit, en effet, parmi les premières oeuvres Art déco au Québec. Ce style apparaît pendant l'entre-deux-guerres et est consacré par l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels de Paris en 1925. L'Art déco est présent en architecture, mais aussi et surtout dans la conception de mobilier, d'objets décoratifs et d'affiches. Il se veut à la fois classique par sa composition (le plan symétrique, par exemple) et moderne par ses lignes épurées. Dans le restaurant de l'Île-de-France, le classicisme s'exprime par la longue nef de plan rectangulaire de la vaste salle à manger, les seize piliers de marbre qui la rythment et l'architrave qu'ils supportent. Les fenêtres en longueur dans le bandeau de l'architrave, les ornements géométrisés et l'emploi de nouveaux matériaux (garde-corps en acier satiné et plancher en linoléum bicolore, par exemple) expriment la modernité. Le décor du restaurant de l'Île-de-France s'inspire également de celui de la salle à manger du paquebot français du même nom. Aujourd'hui, le restaurant de l'ancien magasin Eaton est considéré comme l'un des exemples les mieux réussis du style Art déco à Montréal et au Québec.
La valeur patrimoniale du restaurant de l'Île-de-France repose aussi sur sa représentativité en tant qu'espace commercial complémentaire d'un grand magasin et pour son intérêt ethnologique. Au début du XXe siècle, les grands magasins se dotent de salles de spectacle, de restaurants, de salons de coiffure et d'aires de repos pour attirer la clientèle. Ils comptent ainsi parmi les rares lieux publics de sociabilité féminine. C'est le cas du restaurant de l'Île-de-France où, jusque dans les années 1960, en plus de se restaurer, les clientes et les clients pouvaient assister à des défilés de mode dans le foyer-promenoir.
La valeur patrimoniale du restaurant de l'Île-de-France repose également sur son association avec le grand architecte français Jacques Carlu (1890-1976). Récipiendaire du Grand Prix de Rome en 1919 (la plus haute distinction attribuée à un élève de l'École des beaux-arts de Paris), il occupe un poste de professeur d'architecture au Massachussetts Institute of Technology de 1924 à 1933 et dirige l'École d'art américaine de Fontainebleau environ au même moment. Figurant parmi les maîtres de l'Art déco, il est considéré comme le représentant de l'architecture moderne française en Amérique. Carlu y connaît en effet une grande fortune critique. La publication de ses projets et réalisations dans certaines des meilleures revues étasuniennes spécialisées en architecture et en design, comme « The Architectural Record » et « Pencil Point », en témoigne. Sa réalisation la plus connue est le palais de Chaillot à Paris érigé à l'occasion de l'exposition universelle de 1937. Il est aussi reconnu pour la qualité de ses aménagements intérieurs, et notamment pour celui du restaurant de l'Île-de-France.
La valeur patrimoniale du restaurant de l'Île-de-France repose en outre sur son authenticité et son bon état de conservation. Essentiellement, il présente encore l'aspect qu'il avait lors de son ouverture en 1931. La plupart des matériaux d'origine ont été conservés, notamment le plancher du foyer en marqueterie de chêne et de noyer ainsi que les marbres des piliers et des murs.
(Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2005)

Restaurant le 9e chez Eaton, 1999.
Source : Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal


Restaurant le 9e, murale à l'une des extrémités de la salle.
Source : Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal


Restaurant le 9e, vase en albâtre sur socle.
Source : Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal


Le 9e étage, chapiteau et décoration murale art déco
Source : Université de Montréal


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Université de Montréal


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Université de Montréal


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Université de Montréal


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Wikipédia


Restaurant le 9e chez Eaton
Source : Wikipédia


Restaurant le 9e chez Eaton - coin de service.
Source : Wikipédia


Restaurant le 9e chez Eaton - détail du plafond.
Source : Wikipédia


Salle à manger Le 9e chez Eaton



Salle à manger Le 9e chez Eaton
Source : Mtlurb.com


Le 9e étage chez Eaton


Le 9e étage chez Eaton - salle d'attente.

2 commentaires:

  1. Est-ce seulement une rumeur? On m'a dit que le restaurant du 9e étage ouvrirait prochainement.

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce seulement une rumeur? On m'a dit que le restaurant du 9e étage ouvrirait prochainement.

    RépondreSupprimer