Translate

vendredi 14 décembre 2012

Le hockey à Montréal


Bâton de hockey, 1879-1881, 19e siècle



Le hockey à Montréal depuis le 19e siècle

Texte de Michel Vigneault et Annick Poussart (http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/explore.php?Lang=2&tableid=11&tablename=theme&elementid=60__true&contentlong)

 

Les origines du hockey


Partie de crosse sur la glace, au bassin Montréal - 19e siècle


Équipe de crosse de Caughnawaga, Montréal, QC, 1876
Source : http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/collection/artefacts/II-41679/ 

La crosse
Bien avant l'arrivée des Européens en Nouvelle-France, les tribus amérindiennes se livrent à des jeux rituels pour obtenir des esprits une pluie nourricière ou la guérison d'un malade. L'un de ces jeux sera rebaptisé « Lacrosse » (sic) par les Jésuites, à cause de la ressemblance du bâton avec la crosse d'un évêque.
Entre 1859 et 1867 - en pleine fièvre nationaliste - un dentiste montréalais, le Dr W. George Beers, fait campagne pour que la crosse, plutôt que le cricket britannique, devienne le sport national canadien. S'inspirant du jeu amérindien, il définit des règlements auxquels le hockey empruntera la présence de buts (deux poteaux distants de 2,4 mètres) et de gardiens de but.

Patinage dans le port, Montréal, QC, 1850-1860


Patinoire dans le port, Montréal, QC, vers 1870
Source : http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-0000.1452.63/


Patinoire, port de Montréal, QC, 1876


Sports d'hiver au Canada - carte postale courleur


Sports d'hiver à Montréal durant le carnaval  1883


Sports d'hiver du Canada - carte postale couleur 1907


Patins à glace1900-1910


Le patinage
Depuis des millénaires, les lames de patins glissent sur les surfaces glacées des pays nordiques. Ce furent d'abord des os taillés que les Vikings attachaient à leurs bottes. Puis, les lames de bois donnèrent des ailes aux pieds des Hollandais. Les lames de fer firent ensuite connaître aux Britanniques et aux Français les plaisirs du patinage.
Au 17e siècle, des colons français introduisent les patins à Montréal, sans se douter qu'ils préparent ainsi la naissance d'un sport pour virtuoses sur glace.
Bandy, shinny et hurling
Autres ancêtres du hockey, bandy, shinny et hurling sont importés au Canada vers 1840 par des soldats britanniques. Des versions hivernales sont alors créées, jeux dont la pratique, non réglementée, demeure mal connue. Au fil des ans, les Montréalais d'origine britannique, irlandaise et française jouent côte à côte sur le fleuve, sans se mêler toutefois, semble-t-il.
Le rugby
La légende veut que vers 1830, le jeune Thomas Brown, élève à la Rugby Public School, ait « inventé » le rugby en transportant par erreur le ballon de... soccer dans ses mains. Vrai ou faux? Mystère. Ce qui est certain, toutefois, c'est que le rugby - un sport de contact - a légué au hockey sa robustesse, ainsi que la présence d'une zone à l'arrière du but; l'interdiction de faire une passe avant; ses premiers joueurs, les membres de l'équipe de rugby de McGill.

La première « vraie » partie

Au soir du 3 mars 1875, sur la patinoire Victoria de Montréal, deux équipes de neuf joueurs s'affrontent pour la première fois en public. Tous ces fils de l'élite montréalaise ont étudié, étudient ou étudieront à l'Université McGill. Aucun ne réalise qu'il participe à ce que les historiens du hockey considèrent aujourd'hui comme la première partie de hockey sur glace.

Le premier tournoi

C'est dans le cadre du Carnaval de Montréal, et sur le fleuve, que s'affrontent pour la première fois des équipes de villes différentes : Montréal, Ottawa et Québec. La Coupe du Carnaval va au vainqueur. D'une durée d'une semaine, ce carnaval est organisé par et pour l'élite : l'horaire est incompatible avec celui des ouvriers. Trois éditions auront lieu. Successeur du Carnaval et instrument d'identité dans un Canada tout neuf, le Championnat du Dominion, en 1886, donnera lieu cette fois à une saison complète de rencontres. Les Crystals de Montréal en seront les vainqueurs.

Intérieur de la patinoire Victoria, Montréal


Carnaval, patinoire Victoria, Montréal, QC, 1870


"Carnival in the new rink" - 1878


Patinage sur l'ancien réservoir de Montréal - 1879


Patinoire de la Montreal Amateur Athletics Association, Montréal, QC, vers 1910


Patinoire, Institut pour les aveugles, Montréal, Qc, 1922


Foule de patineurs sur la glace du «Westmount Amateur Athletic Association Grounds» situé entre les rues Sainte-Catherine Ouest, Hallowell et le chemin de fer du Canadien pacifique à Westmount. En arrière-plan se trouve l'usine «Imperial Tobacco» - 1938

Les premières patinoires

1862-1937 : Le Victoria Skating Rink
Voisine de l'hôtel Windsor, la patinoire Victoria brille dans l'histoire du hockey :
  • Ses dimensions (60,9 x 25.9 mètres) fixeront la norme des patinoires nord-américaines.
  • C'est là que se joue, le 3 mars 1875, la première partie publique. Le fait de jouer sur une surface ainsi restreinte plutôt que sur de vastes espaces extérieurs influence aussi le jeu : la balle est remplacée par un bloc de bois et le nombre de joueurs diminue.
  • C'est là que les MAAA et Ottawa s'affrontent pour la première finale de la coupe Stanley.
  • C'est là que sont aménagées les premières « loges corporatives » (un balcon, comme au théâtre).
1898-1918 : Le Westmount Arena
Première patinoire construite spécifiquement pour le hockey - et pour remplacer une Victoria vieillissante - l'Aréna de Westmount accueille 5 000 spectateurs, peut-être même 10 000. Sa bande, haute de quatre pieds (celle de Victoria ne mesure qu'un pied), est ponctuée de colonnes heureusement rembourrées.


Hockey, équipes de l'Université McGill, Montréal, QC, 1902


Équipe de hockey de l'Université McGill, Montréal, QC, 1904


J. C. « Flynn » Flanagan, joueur de hockey, Montréal, QC, 1923


J. J. Branniff (?), joueur de hockey, Montréal, QC, 1894



Les tenues de sport ont joué un rôle important dans l'évolution de la mode masculine. Il est fréquent que des vêtements conçus à l'origine pour le sport envahissent la mode grand public et se transforment ensuite en tenues plus officielles.

Au 19e siècle, l'activité athlétique et les sports d'équipe organisés sont surtout réservés aux riches. L'association qui s'est faite alors avec l'argent et le statut social a contribué à l'augmentation du prestige accordé aux tenues sportives.

Les couleurs fortes, le confort et le style tout-aller des tenues de sport sont récupérés dans les vêtements ordinaires. Le maillot sportif, par exemple, est à l'origine porté par les membres des équipes de hockey ou les passionnés de tennis. À partir du moment où il devient un chandail confortable, décontracté, porté dans les activités quotidiennes, il perd peu à peu son association avec le sport.(http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/collection/artefacts/II-149897)


Les premières équipes

McGill : la première équipe organisée
En 1875, des étudiants de McGill disputent la première partie de hockey. En 1877, ils forment la plus ancienne équipe de hockey encore active. En 1881, ils posent sur la plus ancienne photo connue d'une équipe de hockey, revêtus de leur chandail de rugby. En 1883, ils gagnent la première Coupe du Carnaval. En 1887, ils participent à la fondation de la première ligue universitaire. L'histoire du hockey, c'est d'abord celle d'étudiants s'amusant sur la patinoire de l'Université McGill.
Les autres équipes montréalaises :
  • Les Victorias : Équipe de gens d'origine écossaise (1880-1931)
  • Les MAAA : Équipe de gens d'origine britannique (1885-1931)
  • Les Shamrocks : Équipe de gens d'origine irlandaise (1891-1917)
  • Le National : Première équipe de francophones, formée d'anciens étudiants du Mont-Saint-Louis (1895-1925)
  • Le Montagnard : Équipe d'anciens étudiants du Collège Sainte-Marie, auparavant raquetteurs (1898-1907)

Équipe de hockey de la Banque de Montréal, Montréal, QC, 1895


Équipe de hockey junior Victoria, Montréal, QC, copie réalisée en 1896


Équipe de hockey de la M.A.A.A., Montréal, QC, copie réalisée en 1896


Équipe de hockey Shamrock, Montréal, QC, 1899


Shamrocks de Montréal 1899-1900



Équipe de hockey Loyola, Montréal, QC, 1899


Équipe de hockey Loyola, Montréal, QC, 19?


Équipe de hockey du Bishop's College, 1899


Club de hockey Montagnard, Montréal, QC, photographie composite, 1900


Équipe de hockey de l'école St. John, Montréal, QC, 1900


Le club de hockey Wanderer de Montréal et ses partisans, Winnipeg, Man., 1907


Club de hockey Wanderer, champions du monde, Montréal, QC, photographie composite, 1908


Équipe de hockey du Royal Victoria College, Montréal, QC, 1926


Équipe de hockey de la Selwyn House School, Montréal, QC, 1933-1935


Un match de hockey à la patinoire Victoria, Montréal, QC, photographie composite, 1893


Graham Drinkwater et l'équipe de hockey des Victorias, Westmount, QC, vers 1895


Partie de hockey, patinoire du Palais de Cristal, Montréal, QC, 1881


Hockey sur glace, campus de McGill, Montréal, QC, vers 1900


Match de Hockey au Victoria Rink - circa 1906


Hockey, équipes de l'Université McGill, Montréal, QC, 1902


Jeu de hockey à Montréal, carte postale, 19?


Partie de hockey, campus de McGill, Montréal, QC, vers 1910

    

La coupe du challenge Carling, ligue de hockey Carling, 1916


La coupe Strathcona décernée aux gagnants d'une compétition de hockey dans une école, 1916


Le trophée Dandurand de la Ligue de hockey de Montréal, 1918
    

1900. Les femmes aussi jouent au hockey. Pour les bonnes oeuvres.

Une première équipe féminine de hockey se forme au tournant du siècle. Émancipation? Non. Si l'on permet à ces dames de jouer sur la glace, c'est afin de ramasser des fonds pour les soldats combattant en Afrique du Sud dans la guerre des Boers (1899-1901). Évidemment, on joue en robe longue. Montrer ses chevilles serait des plus inconvenants pour des chrétiennes.


Équipe féminine de hockey, Royal Victoria College, Montréal, QC, 1920


Équipe féminine de hockey, MacDonald College, Montréal, QC, 1926


Club de hockey Le Canadien 1909-1910


Fondés en 1909, les Canadiens de Montréal sont la plus vieille équipe de hockey au monde toujours en activité, sans aucune interruption. Elle fait partie des équipes fondatrices de la ligue avec les Arenas de Toronto, les Sénateurs d’Ottawa et les Wanderers de Montréal et fait également partie des six équipes originales de la LNH, groupe de six équipes s’étant partagé la lutte pour la Coupe entre 1942 et 1967. Avec ses 24 Coupes Stanley, la franchise est l’équipe la plus titrée de toute l’histoire de la LNH, loin devant les Maple Leafs de Toronto au deuxième rang, avec une récolte de 13 Coupes Stanley. (Wikipédia)


Première coupe Stanley du Canadien 1915-1916


Club de hockey Le Canadien


Club de hockey Le Canadien 1931



Les Canadiens au petit écran


Chandail de hockey1930-1940, 20e siècle


Maurice Richard - carte postale


L'honorable Joseph Henri Maurice Richard,  (4 août 1921 à Montréal au Québec — 27 mai 2000 à Montréal), surnommé le Rocket ou encore la Comète, est un joueur de hockey sur glace professionnel québécois.
En tant que membre des Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey (LNH) de 1942 à 1960, il est l'ailier droit de la Punch Line avec Elmer Lach au centre et Hector « Toe » Blake à l'aile gauche et a permis à son équipe de remporter huit Coupes Stanley, dont cinq de suite, de 1955-56 à 1959-60.
Il enregistre son premier but dans la LNH le 8 novembre 1942 et est le premier joueur à marquer 50 buts en 50 matchs lors de la saison 1944-1945, à une époque où la LNH est constituée de six franchises disputant un calendrier de 50 parties. Richard inscrit son 325e but le 8 novembre 1952 ; en 10 ans, jour pour jour, il dépasse la marque de 324 buts, record de la LNH établi par Nels Stewart. Il est également le premier joueur à marquer 500 buts dans la LNH le 19 octobre 1957 en déjouant Glenn Hall des Blackhawks de Chicago.
Parallèlement, par le biais d'articles de journaux, il a incité les dirigeants de la LNH à éliminer leurs comportements discriminatoires vis-à-vis des joueurs de langue française.(Wikipédia)


Équipement de hockey des Canadiens de Montréal, utilisé par
Henri Richard et Maurice "Rocket" Richard
Source : http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/collection/artefacts/MP-1999.5.5032.4/    




1 commentaire: